Biographie

Né en 1974 dans une région rurale du sud-ouest de l’Ontario, Lawrence découvre sa passion pour la musique traditionnelle irlandaise et la musique classique au début de son adolescence. À l’âge de quatorze ans, il tombe sur son premier tin whistle et amorce un long voyage musical. Des gigues et reels appris à l’oreille dans la tradition irlandaise jusqu’aux partitions de J.S. Bach, il forgera sa musicalité distinctive.

En 1992, Lawrence présente son premier album de musique traditionnelle irlandaise : The Swallow’s Tale. À la fin de son adolescence, le jeune joueur de tin whistle s’investit dans la scène musicale de la région de Waterloo (Ontario). Dès sa jeune vingtaine, il déménage dans l’ouest de l’Irlande afin de développer et perfectionner son jeu unique au tin whistle. En mai 1995, il sort un album éponyme avec Niall McQuaid (bodhrán et voix), présentant notamment quelques-unes de ses compostions. De 1994 à 1998, il demeure actif sur la scène musicale traditionnelle de Galway et joue dans le groupe Pangea.

En 1999, il se retrouve dans l’ouest de la France, où il décide de cultiver son amour pour la musique classique. Il entre donc au Conservatoire National de Musique et de Dance de Lorient pour étudier le hautbois baroque auprès de Christian Moreaux et obtient son diplôme (CFEM) en 2006.

À son retour au Québec en 2010, il fait la rencontre de Guy Bouchard, violoneux québécois de renom, et découvre les airs traditionnels québécois ainsi que leur ressemblance étonnante avec ceux d’Irlande. Dès lors, il se donne pour mission d’adapter la musique québécoise à ses instruments, conférant ainsi une bouffée d’air frais à une musique à prédominance de violon et d’accordéon.

Lawrence a sorti son album Si l’hiver peut prendre en mai 2015, lequel inclut un large éventail de morceaux traditionnels du Québec, de l’Irlande, de l’Écosse et de l’Acadie, ainsi que quelques pièces de sa propre plume